Test des écouteurs Liberty de chez Zolo (+ code promo)

Produit devenu tendance en 2017, et qui se généralise de façon exponentielle, les écouteurs Bluetooth risquent d’être présents en nombre sous le sapin. Si la référence aujourd’hui restent les AirPods de chez Apple, de nombreuses marques proposent des alternatives de qualité, et parfois moins cher, comme c’est le cas pour les Liberty de chez Zolo dont on vous propose de faire le tour dans ce test.

Légers, simples à utiliser, pratiques pour faire du sport, avec une autonomie déjà conséquente, ces petits dispositifs ne manquent pas d’atouts et dans ce test, nous reviendrons sur les points forts et les points faibles des Liberty, que l’on a pu tester un petit moment avant de vous en parler.

Présentation du produit

Si vous nous suivez régulièrement, les écouteurs de chez Zolo ne vous sont pas inconnus, car cet été nous avions évoqué la campagne Kickstarter qui avait permis le financement des Liberty+ du même constructeur. À savoir que les Liberty, les écouteurs que nous avons eu la chance de tester, sont dans les grandes lignes similaires, n’ayant juste qu’une autonomie de 24 heures au lieu de 48 et pas d’isolation active.

On vous l’avait dit au moment de la présentation du projet, derrière la marque Zolo se cache le géant Anker que l’on connait très bien pour ses batteries nomades, ses accessoires pour smartphones ou encore ses enceintes (nous avions testé ici la très bonne SoundCore boost).

Les Liberty sont une paire d’écouteurs intra auriculaires qui se débarrasse totalement des fils pour permettre de les emmener partout avec soi, y compris durant de longues sessions de sport puisque, l’on y reviendra, elle tienne très bien dans le creux de l’oreille.

Pour en arriver au sujet qui nous intéresse, les Liberty sont livrés dans une boite qui comprend tout le nécessaire pour faire fonctionner vos écouteurs et les ajuster parfaitement à vos oreilles. En plus des écouteurs et du boitier de recharge, 4 « gripfit » (qui permettent de maintenir les écouteurs dans l’oreille) et 3 embouts permettront d’ajuster le mieux possible les écouteurs à la morphologie de votre oreille et à la largeur de votre conduit auditif. Il est très simple de changer les embouts et en ce qui me concerne, j’ai réussi à trouver la combinaison idéale afin que les Liberty tiennent parfaitement dans mes oreilles.

À l’inverse des AirPods, qui ne sont pas intras, on ne craint quasiment pas de perdre l’un des deux écouteurs lors d’une session de sport intensive. Les écouteurs tiennent parfaitement bien aux oreilles, même si dans les premiers temps, une utilisation prolongée peut entrainer un léger inconfort au niveau du pavillon. Au bout de 3,4 sessions d’écoute, cette sensation d’inconfort a quasiment disparu et on finit même par les oublier (ou presque).

Le coffret contient aussi un câble micro-USB (d’un très joli jaune) qui permettra de recharger le boitier. Le boitier, justement, plus volumineux que celui des AirPods, est aussi de la partie puisqu’il est un élément central du dispositif dans la mesure où une fois l’écoute terminée, on range les oreillettes dans celui-ci afin de les recharger. Si je n’ai pas pu calculer le temps que mettait le boitier à se charger complètement, sachez que les écouteurs ont une autonomie de 24 heures avec celui-ci. Toutefois, on ne pourra pas dépasser une session d’écoute de 3 heures 30 avant de devoir les recharger dans leur boitier. 

Sur le boitier, 3 diodes lumineuses indiquent l’état de charge et permettent ainsi de voir en un coup d’œil s’il est nécessaire ou non de devoir le brancher. J’avoue ne jamais avoir dépassé les 3 heures 30 d’écoute et n’avoir jamais eu le moindre problème en ce qui concerne l’autonomie des Liberty.

L’ensemble est de très bonne facture, le boitier semble bien solide et les écouteurs, bien qu’ils soient composés en partie de plastique dur, donnent le même sentiment de robustesse. Clairement, nous ne craignons pas de les emporter partout avec nous, qu’importe les conditions météorologique.

Appairage et utilisation

Ce type même d’écouteur mise sur la simplicité et dans le cas des Liberty, ont peut dire que la mission est remplie. L’appairage se fait de la plus simple des façons puisqu’il suffit de les sortir de leur étui, d’être proche d’un appareil utilisant le Bluetooth (smartphone, tablette, ordinateur…) et de lancer la rubrique Bluetooth dans les paramètres. Dès lors, il ne reste plus qu’à réaliser le jumelage. À noter que si les Liberty+ utilise le Bluetooth 5.0, les Liberty utilisent du 4.2.

Si vous voulez utiliser les écouteurs avec un autre appareil, pensez d’abord à annuler le jumelage, car les écouteurs ne peuvent fonctionner qu’avec un seul appareil à la fois. Pour allumer et éteindre les écouteurs, il suffit de les sortir et de les ranger dans leur étui. Pas besoin d’une autre manipulation pour les utiliser.

Sur le côté de chaque écouteur, il y a un bouton sur lequel on peut venir cliquer. Un clic court permettra de mettre la musique en marche ou en pause. Un clic long sur l’oreille droite permettra de passer au morceau suivant alors qu’un clic long sur l’oreillette de gauche reviendra au morceau précédent (très bonne idée cette fonction). Enfin, un double clic permettra de convoquer votre assistant, Siri dans mon cas puisque les écouteurs ont été jumelés quasiment en permanence avec un iPhone 8 Plus.

Ce système de bouton sur chacun des deux écouteurs est une très bonne idée, d’autant que selon l’oreille ils n’auront pas la même fonction. Seul petit regret, il n’est pas rare qu’en mettant les écouteurs ou en les retirant on clique malencontreusement sur le bouton ce qui aura pour effet de lancer la musique ou l’arrêter. De même, on aurait adoré la fonctionnalité que l’on retrouve sur les AirPods, à savoir la musique qui s’arrête dès que l’on retire une oreillette. Toutefois, comme le bouton tombe (trop) bien sous le doigt, il est facile de mettre la musique en pause en même temps que l’on retire un écouteur.

Si les Liberty+ disposent d’une application dédiée qui permet un certain nombre de réglages sur la qualité sonore du son délivré, ici il faut en passer par les réglages de son smartphone afin de faire coller au mieux le style musical avec le type de son délivré par le casque. On y reviendra plus bas, mais dans l’ensemble les Liberty s’en sortent très bien en ce qui concerne la partie sonore.

Si vous êtes à la recherche de petits écouteurs discrets, polyvalents et simples à prendre en main et faire fonctionner, à ce niveau là de notre article, les Liberty apparaissent comme une solution plus que crédible. Reste à voir ce qu’ils donnent en fonctionnement.

Les écouteurs Liberty, petits, mais costauds niveau son

N’étant pas un spécialiste de l’audio et n’ayant pas sous la main un dispositif qui permet d’effectuer des relevés et des mesures dignes d’un professionnel, c’est en amateur éclairé, qui a déjà pu utiliser de nombreux casques et écouteurs, que je vais parler de la partie sonore du produit.

Côté sonore, les Liberty sont vraiment une très bonne surprise, car ils arrivent à s’en sortir dans à peu près tous les domaines. Capables de restituer du mieux possible les basses d’un morceau de rap, ils arrivent aussi à suivre aussi les fréquences hautes sans trop de mal et permettent ainsi de profiter d’un morceau classique sans trop de difficultés.

Bien entendu, ne vous attendez pas à un résultat digne d’un casque audio spécialisé, mais pour un dispositif à ce prix-là et fonctionnant en Bleutooth, le résultat est plus que convaincant. L’avantage de l’intra étant aussi de délivrer le son directement dans le conduit auditif, à l’inverse des AirPods qui atténuent moins les bruits extérieurs.

Pour ma part, je compense parfois un résultat sonore pas complètement satisfaisant par l’utilisation de l’égaliseur disponible dans la rubrique Musique de mon iPhone. En vitaminant un peu les basses, en faisant ressortir la voix ou en mettant en avant les fréquences les plus hautes, j’arrive à compenser les faiblesses que je rencontre parfois sur ces écouteurs. Je tiens à préciser que je suis plutôt exigeant dans ce domaine, comme je l’ai dit plus haut, j’ai pour habitude d’utiliser des casques de très bonne facture de grandes signatures de l’univers audio.

Le seul petit défaut que j’ai rencontré au cours des quelques sessions d’écoute que j’ai pu avoir avec les Liberty vient du Bluetooth. Il est arrivé à 3-4 reprises qu’une des deux oreillettes (celle de gauche) se déconnecte l’espace d’une seconde donnant la même impression que l’on pouvait avoir sur les casques filaires lorsque l’une des deux oreillettes ne fonctionnait plus. C’est bref, ce n’est pas vraiment gênant, mais ça arrive.

Faut-il craquer pour Liberty by Zolo ?

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte au moment où l’on achète des écouteurs et ici, ils sont à bien évaluer avant de passer par la case achat. D’abord, comme ce sont des écouteurs sans fil, il faut s’intéresser à l’autonomie. Pour faire du sport, des marches à pied ou des trajets raisonnables dans la journée, ce casque sera parfait. Si vous partez en voyage et que ce voyage dure des heures que vous comptez passer avec de la musique dans les oreilles, pensez bien qu’il faudra recharger vos écouteurs à un moment donné. Personnellement, l’autonomie de 3 heures 30 ne m’inquiète guère, car je dépasse rarement ce temps-là dans mes sessions d’écoute musicale.

L’aspect esthétique n’est pas négligeable non plus et de ce point de vue, les Liberty s’en sortent plutôt bien puisqu’ils sont discrets et ne vous géreront pas si vous portez des boucles d’oreilles ou si vous avez un bonnet sur la tête (en cette période hivernale c’est souvent mon cas).

Le prix est aussi un autre aspect important lorsqu’on effectue un tel achat et dans ce domaine, les Liberty s’en sortent plus que bien puisqu’en ce moment, vous les trouverez sur le site d’Amazon à moins de 100 euros. Comme Noël approche, avec le code CBIX4HVA (à entrer sur Amazon au moment de la validation de la commande, code valable jusqu’au 31 décembre 2017), vous pouvez même bénéficier de 20 % de remise supplémentaire. Au final, les Liberty vous coûteront moins de 80 euros, ce qui en fait un très joli cadeau à déposer au pied du sapin.

Côté son, on vous le disait en fin d’article, pas grand-chose à redire, les Liberty sont capables de s’adapter à tous les types de musique et s’en sortent très bien que ce soit pour mettre en avant les basses ou les fréquences hautes.

De notre côté, nous avons été plus que séduits par ces écouteurs qui ne me quittent plus, que ce soit pour aller faire du sport ou pour mes sorties quotidiennes. Nous n’avons pas parlé de la liberté de ne plus avoir de fil, mais une fois qu’on y a goûté, on ne veut plus revenir en arrière.

En conclusion

Nous avons tout dit ou presque dans cet article, à commencer par le fait que nous avons ici un casque polyvalent, léger, discret, robuste et dont le prix est un atout indéniable qui lui donne une bonne longueur d’avance sur ses concurrents. S’il ne peut se connecter que sur un seul appareil à la fois et si son autonomie est en léger retrait par rapport à des dispositifs concurrents (les AirPods par exemple), les Liberty disposent de nombreux atouts qui en font un de nos produits préférés à l’approche de Noël.

Liberty by Zolo

Liberty by Zolo
8.8

Prise en main

9.0/10

Design

8.0/10

facilité d'utilisation

10.0/10

Prix

9.0/10

Qualité sonore

8.0/10

On a aimé :

  • Prix
  • Facilité d'utilisation
  • Design
  • Qualité sonore

On a moins aimé :

  • Connexion sur 1 appareil à la fois
  • Autonomie

Eddy Maniette

Moi c’est Eddy, spécialiste de l’iPad et des produits Apple, je suis présent depuis pas mal d’années déjà sur des sites spécialisés dans les nouvelles technologies. Je collabore aussi à l’émission iWeek sur Ouatch.tv depuis 3 ans maintenant. Amateur de produits technologiques, un peu geek sur les bords, je suis aussi enseignant dans le civil. Bref, une vie passionnante et bien remplie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *